Réunion plénière du 6 octobre 2009

vendredi 11 juin 2010, par elodie.cornec@mairie-brest.fr
Cette première rencontre de l’année 2009/2010 du Projet Educatif Local du quartier de Brest centre s’est organisée autour de deux sujets en principal : les rythmes de l’enfant et les projets à venir/à présenter dans le cadre du PEL cette année.

Les rythmes de l’enfant : deux expériences menées sur le quartier

1. Expérimentation de la semaine de 4j½ à l’école élémentaire Sanquer

L’école élémentaire Sanquer fonctionne depuis la rentrée sur un nouveau rythme scolaire, celui de la semaine de quatre jours et demi, avec le mercredi matin. Le temps scolaire s’organise à partir des horaires suivants 9H/12H et 14H/16H15.

Lors de la réunion sur le bilan de la mise en place de la semaine de quatre jours, le Maire de Brest a proposé aux écoles intéressées d’expérimenter une organisation de la semaine scolaire sur 9 demi-journées. L’école élémentaire Sanquer a répondu à cette proposition après : une consultation des parents sur ce sujet (51% étaient favorable et 49% non), l’avis favorable du Conseil d’école.

Une réunion à l’école le 28 juin a permis de présenter aux parents la nouvelle organisation scolaire de la rentrée. Quatre-vingt parents étaient présents et ont exprimé des inquiétudes notamment en matière d’organisation familiale. Pour rester sur des horaires de prise en charge qui ne changent pas pour les parents, un accueil spécifique est organisé jusque 17H le soir et 12H30 le mercredi. Le souhait est que l’augmentation du temps libre qui résulte de l’expérimentation permette aux enfants de trouver des loisirs qui leur conviennent. De 16H15 à 17H, il est donc proposé un panel important d’activités qui couvrent les besoins exprimés par les enfants : activités sportives, physiques, manuelles ou « ne rien faire »... Des associations partenaires interviennent et seront amenées à intervenir en complémentarité selon leurs champs de compétences (Vivre le monde, Moral Soul, Dédale de clown, Le Centre Breton d’Arts Populaires, Passerelle,).

Aujourd’hui, sur les 180 enfants qu’accueille l’école, 140 restent pour les activités jusque 17H. Une rencontre a été proposée aux parents au mois de septembre pour préciser la nouvelle organisation et écouter des difficultés éventuelles. Peu de parents se sont déplacés mais dans l’ensemble ils étaient satisfaits. Les premières observations faites lors de cette rencontre étaient les suivantes :

• La journée scolaire est moins longue et donc moins fatigante pour les enfants,

• Les parents peuvent entamer les devoirs dès 17h ce qui permet aux enfants de profiter d’un temps libre plus long avant le repas,

• Les enfants sont satisfaits des activités proposées après la classe,

La principale difficulté rencontrée était liée à la décision tardive (au mois de juin). Il a fallu régler rapidement la question des locaux et les incidences sur les emplois du temps du personnel (le personnel de service notamment).

Pour aller plus loin dans le suivi et l’analyse collective des incidences de cette nouvelle organisation scolaire, un groupe de suivi va être mis en place au mois de novembre. Il sera proposé aux parents, à l’équipe enseignante et aux institutions partenaires (ville et éducation nationale) d’y participer.

Cette présentation a nourri de nombreux échanges où des points de vue divers ont pu s’exprimer. Les points abordés ont été les suivants : le choix de la maternelle de rester à 4 jours, les conditions de mise en place, de suivi et de transférabilité de cette expérimentation, le fonctionnement de l’aide personnalisée, le parallèle avec la situation d’écoles « plus isolées »…..

L’équipe enseignante et celle du Pl sont disponibles pour rencontrer les personnes qui souhaitent en savoir plus sur la mise en œuvre de l’expérimentation. Une information régulière sera donnée dans les instances du PEL.

2. Réflexion menée sur le rythme de la journée des enfants de maternelle à l’école Bugeaud

Le Conseil d’école et le Patronage Laïque Guérin ont engagé une réflexion sur la journée des enfants de moins de cinq ans scolarisés à l’école Bugeaud. Les constats partagés étaient les suivants :

• Les enfants de maternelle ont des besoins spécifiques,

• Un temps de sommeil diurne (sieste) ou de repos est indispensable. De la qualité des temps de repos dépend la capacité des enfants à rester attentifs pendant les temps d’apprentissage.

• La fin de la matinée est un temps faible pour les enfants. Les plus petits ont du mal à attendre l’heure de midi pour déjeuner. Certains « dorment dans leur assiette » si on les fait trop patienter.

De ces constats est né le souhait de décloisonner les temps de la journée de l’enfant en prenant en compte les rythmes biologiques. Deux axes sont travaillés conjointement :

1. Le temps de la mi-journée,

Le souhait est de pouvoir organiser ce temps en fonction des besoins des enfants et de proposer des temps d’animations adaptées à ce temps faible (jeux de société, de construction, d’expressions, lecture de conte...). A partir de 11H30, les plus petits iraient manger. Ensuite une animation spécifique pourrait être proposée pour les mettre en conditions pour une sieste de qualité. Pour les plus grands qui mangeront à 12H30, un temps d’animation spécifique serait organisé dans l’attente du repas,

2. Un travail global mené en complémentarité de la journée scolaire et périscolaire,

En plus du temps scolaire et périscolaire, l’école, les parents d’élèves et le Patronage Laïque souhaitent travailler en lien sur ces questions du rythme et des besoins du jeune enfant. Le souhait est de pouvoir échanger ensemble entre les différents acteurs intervenants auprès de l’enfant (parents, enseignants, ATSEM, animateurs) autour de ces questions : table ronde, café débat, interventions de professionnels sur les questions des rythmes et besoins du jeune enfant.

Les projets en cours ou à venir sur le quartier,

• La crèche familiale les P’tits Zefs renouvelle un projet avec la Halte d’accueil « Les lucioles » Ce projet vise à créer un échange autour de la musique entre les enfants porteurs d’un handicap et les autres.

• Le thème de fleurissement de la ville à la toussaint est « les épouvantails ». Les services de la ville proposent aux partenaires qui le souhaitent de s’associer à ce thème qui est facile d’appropriation. Les écoles maternelle et primaire de Jean Macé sont intéressées pour faire des épouvantails à mettre sur le rond point de la gare.

• L’école primaire Jean Macé et les associations de parents d’élèves souhaitent relancer le travail sur le temps périscolaire et la mise en place d’un dispositif d’accompagnement éducatif. Une rencontre sera proposée aux différents partenaires concernés sur ce thème.

• La semaine des droits de l’enfant aura lieu la semaine du 23 au 27 novembre. Diverses animations sont proposées (grand jeu à la salle des conférences, soutien aux initiatives en lien avec ce thème…), Contact : Gaëlle Malgorn, ville de Brest, 02.98.00.82.11

• Une journée de formation et d’échanges sur les parcours des familles primo-arrivants a été construite par un groupe interinstitutionnel dans le cadre du PEL : cette journée a eu lieu le 20 octobre,

• La Ribambelle proposera le 25 mars un débat autour de la naissance,

Portfolio