Réunion plénière du 26 mai 2009

lundi 20 juillet 2009, par elodie.cornec@mairie-brest.fr

1 – Retour sur les actions proposées dans le cadre du PEL

Les actions soutenues dans le cadre du PEL

• Animation de la pause méridienne (APE Ecole Lyon/Algésiras),

• Bricoler des chansons (La Carène),

• Liaison crèche/maternelle (Ecole Jean Macé/crèche mes 1er pas),

• Accompagnements éducatifs individualisés des enfants nouvellement arrivés (AFEV),

• Arts et lecture en plein air (Bises art ton art),

• Vers plus d’autonomie et de responsabilité dans l’usage de l’internet et du multimédia (MPT de l’Harteloire),

Les groupes de travail

1. Le groupe Petite enfance,

Le groupe est d’abord un lieu de rencontre des acteurs du territoire pour permettre une meilleure connaissance et faciliter la mise en réseau des professionnels de la petite enfance.

Les perspectives de l’année 2009/2010 :

• Soutenir la mise en place de projets passerelles,

• Travailler en lien avec la démarche de l’observatoire de la petite enfance pour qualifier les données fournies et faire remonter les besoins du territoire,

2. L’accueil et d’intégration des enfants primo-arrivants,

Le groupe autour de cette thématique a été élargi à la fin de l’année 2008. Cet élargissement a permis de se donner des nouvelles pistes de travail :

• Poursuivre l’expérimentation de temps d’accueil des parents d’enfants primo-arrivants dans la langue d’origine et création de documents d’accueil des familles à l’école,

• Construire un temps de formation des professionnels aux parcours de primo-arrivants (statuts, droits, ressources, contexte géopolitique des pays d’origine),

• Travailler à la mise en œuvre de temps de formation en immersion des jeunes primo-arrivants (cours de Français Langues Etrangères, stages en entreprises, découverte du pays),

3. Le groupe jeunesse,

L’accueil de la jeunesse au Centre Ville est également un enjeu du quartier. Le thème des comportements adolescents est un sujet de préoccupations des acteurs. Par ailleurs, l’’enquête sur le temps libre des collégiens doit permettre d’adapter/améliorer les réponses apportées (les jeunes qui habitent Brest-centre mais aussi ceux qui y viennent pour leurs temps libres).

Les axes de travail à court terme sont les suivants :

• Informer les collégiens sur l’offre d’activités proposée dans les équipements (organisée sur le temps scolaire),

• Se saisir de l’opportunité de la semaine de la santé pour construire un projet sur la question de l’usage de l’alcool par les jeunes,

Zoom sur l’action « Vers plus d’autonomie et de responsabilité dans l’usage de l’internet et du multimédia » (MPT de l’Harteloire),

Cette action se déroule dans le cadre plus global d’un projet de la MJC : « développement de l’usage multimédia... ». Les ateliers pour les parents ont pour objectif de découvrir de manière pratique les outils utilisés par les adolescents (face book, blogue) ; et cela afin d’engager une réflexion autour de ces usages et de permettre à chacun (utilisateurs, parents, éducateurs...) d’adopter un comportement responsable.

Ce projet est issu de réflexions partagées sur le quartier avec les partenaires d’actions :

• Ateliers menés cette année 2008-2009 pour les élèves de l’école d’Algésiras et ceux du collège de l’Harteloire...

• Réflexions partagées avec les responsables de ces établissements et les parents d’élèves de l’école ou encore lors des réunions « jeunesse en centre ville »...

Deux temps de formation sont proposés : le premier a eu lieu le 28 avril et le second aura lieu le 6 juin.

Le premier atelier a concerné neuf parents. La pratique et la découverte de l’outil « face book » ont suscité des réflexions/débats/échanges entre parents. Par ailleurs, ils ont pu comprendre le phénomène et se rendre compte des possibilités ainsi que des limites de l’outil. Pour conclure l’atelier, ils ont réalisé une charte d’utilisation d’internet que chacun a pu mettre chez soi. L’idée est de donner la possibilité aux parents, par la connaissance de l’outil, de prévenir les risques liés à ces pratiques.

Echanges suite à la présentation

• Les adolescents passent beaucoup de temps devant les écrans (constat objectivé par l’enquête collégiens). Il semble important de travailler avec eux pour favoriser les espaces de socialisation. Des actions de ce type ont été engagées, elles prennent appui sur les nouvelles technologies pour favoriser les rencontres, les liens entre jeunes et moins jeunes. A titre d’exemple le groupe de jeunes filles impliquées dans le projet web radio à la MPT développe des compétences importantes dans l’apprentissage de l’autonomie : elles font des interviews, prennent des rendez-vous, écrivent des articles…

• Le droit à l’image est une notion importante. De manière générale, on pose rarement la question du droit à l’image quand on fait une photo ou un film. Cela a peu d’incidence pour un album de famille mais peut en avoir lorsqu’une photo est mise sur internet.

2- Présentation de la démarche de diagnostic menée par le PL Guérin,

Le patronage Laïque Guérin a engagé un travail de diagnostic sur le quartier de Saint Martin/Kérigonan afin de :

• Dégager les tendances du territoire en matière de besoins et d’enjeux socioculturels.

• Définir et qualifier l’identité du quartier.

• Observer et analyser les changements en cours.

• Interroger les pratiques du PLM Guérin, pour avoir une meilleure connaissance de ses atouts et de ses handicaps.

Cette démarche s’appuie sur un certain nombre de constat :

• Difficulté à répondre aux nouvelles sollicitations de partenariat pour de nouvelles activités, des prêts de salle faute d’espace disponible au PL, particulièrement en soirée.

• Un manque de visibilité de la structure PLM Guérin dans le quartier St-Martin.

• Une baisse de la fréquentation de l’accueil ados au PL Guérin.

• Une communication pas toujours visible ou adaptée au public visé.

• La construction de nouveaux logements = nouvelle population.

• Les personnes les plus isolées fréquentent peu la structure de quartier.

La principale question posée est la suivante : Quels changements sociaux et culturels pour la population, les acteurs, les structures… ?

La méthode de travail mise en œuvre est la suivante :

1. Un recueil de données quantitatives du quartier,

2. Des rencontres, discussions, entretiens avec des habitants et acteurs du quartier,

3.Des questionnaires ont été distribués à une partie de la population du quartier Saint Martin,

4. Une Journée conviviale a été organisée le dimanche 7 juin, ce temps de rencontre devant permettre d’engager l’échange sur la vie dans le quartier et de favoriser les propositions/ idées initiées par les habitants (un pique nique, suivi d’un débat mouvant, « expressions » sous diverses formes)….

Le PLM Guérin se donne comme objectif de faciliter l’implication des habitants dans l’aménagement de leur quartier et l’animation de leur cadre de vie. Les enjeux repérés sont les suivants :

• Développer la concertation avec la population sur les aménagements en cours et à venir (notamment de la place Guérin) et favoriser l’appropriation de ces changements par la population.

• Développer l’offre d’activités socioculturelles et sportives et l’accueil enfance / jeunesse (notamment des 3-6 ans) pour renforcer l’attractivité du quartier.

• Développer l’accès aux loisirs des personnes isolées et des personnes en difficulté.

• Développer le partenariat entre les différents acteurs.

• Adapter l’équipement socioculturel aux besoins du quartier.

Portfolio