BATIM’ART

vendredi 5 juillet 2013, par Stéphanie LEON

PORTEUR DU PROJET :

• Lycée Dupuy de Lôme • La Carène -Salle de musique actuelles de Brest-

DEFINITION DE L’ORIENTATION :

Orientation 1 : Favoriser l’accés à la culture pour tous

Orientation 2 : Développer l’apprentissage du vivre ensemble et de la responsabilité

DUREE DE L’ACTION :

Début : Octobre 2007

Fin : Mars 2007

Publics visés :

15-20 ans

DESCRIPTIF DE L’ACTION :

Ce projet de scénographie des bâtiments du Lycée Dupuy de Lôme a pour finalité l’exploitation sonore et musicale des 4 bâtiments qui entourent la cour principale du lycée.

Les élèves auront travaillé avec Hugues Germain et avec l’assistant d’éducation sur 14 semaines (Hors temps scolaire, car de nombreux élèves sont en internat, pour le soir, et qu’un volet du projet se passera sur des temps de midi) à la captation de matériaux sonores sur laquelle viennent se greffer des images réalisées aussi par eux.

Projet complet, il permet aux jeunes de jeter un regard neuf, inventif et créatif sur leur environnement quotidien. Cette porte d’entrée dans le monde du bâtiment, par voix artistique, est aussi l’aboutissement de la mutualisation de compétences pédagogiques (l’équipe pédagogique du Lycée) et artistique (Hugues Germain/La Carène) ainsi que culturelles (Le Carène)

C’est aussi pour eux un temps d’émulsion et d’investissement personnel important, un mode d’épanouissement, de prise en compte de leurs capacités à mener un projet complexe du début à la fin.

Après une formation sur l’éducation à la citoyenneté, les jeunes ont souhaité se monter en association afin de réaliser leurs projets musicaux (tremplin des jeunes répétant dans les collèges et lycée brestois…). Cette association sera l’interlocutrice privilégiée entre les intervenants et les autres lycéens intéressés par le projet et souhaitant s’y investir.

La réalisation de leur travail sera divulguée lors d’une séquence finale, concert performance relayé par les ondes des radios indépendantes brestoises. Cette performance aura lieu au début du printemps 2007 en soirée.

Les images projetées sur les murs du lycée correspondent à leur imaginaire, et leur donne l’opportunité de s’exprimer par des voies artistiques. De nombreux lycéens étant musiciens, c’est aussi pour eux l’occasion d’une confrontation avec un musicien professionnel.

L’objectif de ce projet est donc de favoriser l’accès à la culture, notamment à la création, et ceci pour l’ensemble des élèves du lycée, tout en travaillant l’image et la représentation du lycée dans la ville. Grace à ce travail, il s’agit de donner une autre image du « lycée du bâtiment » de Brest et au-delà de cette dynamique, de créer les conditions d’élaboration de projets au niveau des quartiers.

Durée et rythme des ateliers

1 atelier hebdomadaire sur 7 semaines avec un artiste (Hugues Germain)

2 heures de travail par semaine sur 7 semaines avec l’assistant d’éducation de lycée

PARTENAIRES :

• Hugues Germain • Ville de Brest • Foyer socio-Educatif • Développement social urbain • Web Trotteurs • Question d’Image

OBJECTIFS :

• Permettre la découverte et les pratiques de différentes expressions artistiques

• Préparer les responsables associatifs de demain

• Susciter une dynamique auprès des jeunes du lycée

MOYENS :

• Cession d’informations

• Rencontre entre les musiciens amateurs du lycée et un musicien professionnel

• Ouverture du projet aux élèves qui ne sont ni musiciens ni sensibilisés encore à la vidéo et au traitement d’image, mais qui souhaitent en faire la découverte

• Formation sur le montage en association

• Soutien logistique et administratif dispensé par La Carène autour de cette association

• Soutien au lycée par l’assistant d’éducation, dégagé sur cette mission 5 heures par semaine

• Travailler avec les acteurs associatifs brestois

• Favoriser l’axe de la création culturelle et artistique dans le projet d’établissement du lycée

RESULTATS ATTENDUS

• Sensibilisation aux musiques actuelles

• Sensibilisation au traitement de l’image

• Production sonore et vidéo

• Production visible par un maximum de lycéens (choix de la diffusion après les cours, en soirée)

• Déclaration de l’association en sous-préfecture

• Suivi du projet par les jeunes de A à Z

• Permettre aux lycéens de s’approprier les outils mis en place par un équipement culturel

• Les lycéens deviennent adhérents d’autres associations culturelles du territoire brestois en fonction des supports ou des esthétiques qui les intéressent

• Emergence d’autres projets émanant de groupes de lycéens s’associant aux jeunes du quartier

Portfolio