GROUPE THEMATIQUE "Les Adolescents"

lundi 18 février 2008, par Stéphanie LEON
Mardi 22 Janvier 2008

Ordre du jour :

1. Projets sur Les violences au Collège de l’Iroise.

2. Journée de valorisation des jeunes.

3. Le classeur.

4. Projet d’enquête sur les collégiens et lycéens.

Projets sur Les violences au Collège de l’Iroise

Christelle Pouliquen fait le point sur le projet « Violence à l’école » qui se met en route. Toutes les subventions demandées n’ont pas été obtenues. Le PEL participe à hauteur de 1700 euros.

Il y aura des conférences. Les « ethnologues en herbe » vont intervenir. Denis Biget voit avec « Génération médiateurs » pour leur intervention. La 1ère conférence se déroulera Jeudi 14 février à 18heures.

Bernard Gaillard Maître de conférence à l’unviersité de Rennes II Institut de Criminologie interviendra.

La 2ème conférence sera animée par Patrick Boumard. Maître de conférence en sciences de l’éducation à UBO. Salle 238 au lycée de l’Iroise.

Maud Van Dendriessche contactera Denis Biget pour savoir s’il serait possible d’enregistrer les conférences de manière à les mettre en ligne sur Radio « Coton Tige ».

Maud fait partir l’annonce de la conférence avec les programmes pour les ados.

Journée de valorisation des jeunes.

Concernant la journée, Maud explique que suite aux rencontres nationales PEL, où beaucoup avaient tendance à dire qu’on ne voyait pas les jeunes, elle n’était pas forcément d’accord dans la mesure où ils voyaient un certain nombre de jeunes investis dans des projets. Elle pensait que ce serait donc bien de les donner à voir. C’est ainsi que l’idée d’une journée de valorisation des jeunes du quartier, sur le quartier est née. Avec Gwenn Autret, elles souhaitent mettre en place quelque chose de simple, porté par les jeunes qui s’y impliqueront volontairement. Elles ont évoqué le projet avec Armelle Horiot qui a accroché, et qui serait prête à donner un coup de main pour le réaliser.

L’idée avait été évoquée de se raccrocher aux nuits pleins Feux sur la jeunesse, en descendant de Saint-Marc vers la Carène en suivant une fanfare, mais compte-tenu de la date et du public différent, cette idée n’est pas conservée.

Gwenn et Maud coordonneront les jeunes partants sur le projet. Elles se donnent rendez-vous le mardi 29 janvier pour travailler sur un échéancier et évaluer les besoins en matériel, puis en février elles rencontreront les jeunes pour impulser le projet et créer le collectif.

Concernant la communication, ce serait les jeunes qui produiraient l’affiche, les plaquettes, etc.

Durant la journée, un temps sur les attentes des jeunes pourrait être animé, avec un comédien. Laurence Landri est évoquée pour l’animation, si elle ne pouvait pas, Véronique Bramoullé propose de contacter La compagnie des réseaux qui est à Saint-Marc et qui pourrait travailler en direction des ados. Anne Coadour professeur de théâtre au Lycée de l’Iroise est présidente de cette compagnie.

Autrement on pourrait voir aussi avec la compagnie NAJE qui a animé le forum théâtre du projet Parents d’ados en décembre.

Il faudra voir avec Ludovic Mingant pour qu’il recense les projets de jeunes du Patronage Laïque du Pilier Rouge.

Au lycée de l’Iroise, il faudra contacter Madame Chevillotte. La journée se déroulerait au jardin Jaouen, de 14h à 22h. Deux dates avaient été évoquées : 17 ou 24 mai 2008. C’est le 17 mai qui est choisi parce que le 28 mai il y a la fête de l’enfance.

Concernant les projets valorisés, cette année on reste à l’échelle du territoire, avec les équipements de quartier inscrits sur le PEL Saint-Marc. Si ça marche on pourra envisager d’élargir, mais comme ce sera la première, il vaut mieux rester à une échelle réaliste.

Un programme sera établi sur la journée, sur une scène. En parallèle il y aura des choses plus statiques.

L’idée d’une fanfare est maintenue. Sébastienne Brenner évoque les « maquettes mécaniques » du Relecq-Kerhuon, si cette fanfare existe toujours.

Sur des questions plus techniques, Christelle Pouliquen a contacté les services techniques de la Ville. Très vite, il faut définir les besoins, puis organiser une réunion avec Jean-Michel Hall.

Comme la mairie de quartier est partenaire, le projet sera prioritaire. Une option sur le matériel nécessaire sera donc mise. JM Hall aidera à faire la fiche technique et on disposera d’une personne technique référente sur ce projet, qui aidera pour les arrêtés, etc.

Il faudra également écrire une fiche action PEL, mettre l’action sur le partenariat, la valorisation des jeunes auprès des habitants du quartier.

Le classeur.

Le groupe avait décidé de faire le flyer de manière à ce que les jeunes poussent la porte des équipements de quartier et qu’une fois arrivés là, ils découvrent tout ce qui leur est offert sur le quartier, tout équipement confondu.

Afin d’alimenter le classeur, il faudra donc établir un document retraçant tout ce qui existe à l’attention des jeunes 10-18 ans dans les équipements de quartier.

Le groupe décide ne pas mettre dans ce classeur toute l’offre d’activités qu’il y a sur le territoire, c’est-à-dire les activités de loisirs proposées par les associations car ce serait répétitif avec un certain nombre de documents qui existent déjà.

Véronique Bramoullé explique alors sa difficulté à écrire quelque chose sur l’offre de la médiathèque, à part rappeler la gratuité de l’emprunt pour les jeunes. Elle pourrait lister les revues qui existent pour les jeunes. Un certain nombre d’idées concernant les jeunes et la lecture émergent alors à ce moment là. Comme l’idée d’un prix concours des jeunes de Saint-Marc. Véronique Bramoullé évoque le Speed-booking fonctionnant sur le même principe que le speed-dating à la nuance que c’est d’un livre que l’on a aimé dont on parle pendant 5 minutes. L’idée plaît à tous les membres du groupe. Ce serait à mettre en place. Sophie Cadour ajoute que cela pourrait être fait aussi avec les films. Par ailleurs, Véronique Bramoullé fait partie d’un comité de lecture de romans d’ados. Il pourrait être envisageable d’organiser dans les équipements de quartier un temps de présentation de la quinzaine de livres lus par le comité aux jeunes et de laisser à leur disposition un panier avec ces livres.

Le sujet des jeunes et de la lecture et du partenariat qui pourrait être mis en place entre la médiathèque et les équipements de quartier devrait être abordé à nouveau pour aboutir à un projet partenarial.

Projet d’enquête sur les collégiens et lycéens.

Pour finir Christelle Pouliquen évoque l’enquête qui sera réalisée auprès des 7800 collégiens et lycéens brestois.

Le groupe pourra prendre connaissance du cahier des charges pour appel d’offres.

La problématique centrale c’est le Hors-temps scolaire. Le temps libre, le temps familial, etc.

Les résultats de l’enquête devraient au mieux être produits pour juin 2008 voire septembre au pire.

Suite à l’enquête il y aura deux niveaux de réflexion :

- Un groupe ville
- et une vision territoriale.

Christelle Pouliquen propose de travailler en amont sur une vision partagée du public ado sur le territoire qui serait ensuite confrontée avec l’enquête. (Effectifs. Ressentis.) Le groupe n’est pas enthousiaste à cette idée. Pour lui cela ferait doublon avec l’enquête d’autant plus que l’enquête sera scientifique. Sans compter que l’on demande aux associations gestionnaires des équipements de quartier, souvent et beaucoup de fois des données identiques (CAF, Service Actions Associatives et Jeunesses, etc.)

Le groupe se réunira donc la prochaine fois le 11 mars à 14 heures au Foyer Laïque de Saint-Marc si possible. Ce sera l’occasion de prendre connaissance du cahier des charges pour l’enquête.

Les membres du groupe n’ont pas d’autres attentes pour l’instant. Ils seront contents de se retrouver ultérieurement pour étudier les résultats de l’enquête.

Portfolio