Présentation Générale des Rencontres Nationales des PEL de Novembre 2007

jeudi 10 mai 2007, par Paul Monnoyer

Après avoir, lors des premières rencontres nationales, confirmé la nouvelle approche des questions éducatives que génèrent les Projets Educatifs Locaux sur les territoires, et le besoin d’espaces de rencontre, d’échanges entres les différents acteurs, la deuxième édition va nous permettre d’approfondir particulièrement les conditions à réunir pour développer l’éducation à la citoyenneté dans le cadre d’un projet partagé par l’ensemble d’une communauté humaine sur un territoire.

En effet, ces dernières décennies ont vu des transformations importantes qui ont modifié en profondeur la répartition des responsabilités entre les différents acteurs du champ de l’éducation : les trois principales institutions qui ont en charge l’éducation s’organisent chacune autour d’une fonction qui renvoie à une logique essentielle mais non exclusive et qui constitue leur fondement : l’enseignement pour l’école, la socialisation pour les structures de loisirs, la filiation pour la famille, ce qui n’empêche pas que l’école ait aussi une mission de socialisation et la famille d’enseignement. Ces trois logiques ne convergent pas spontanément et contribuent à complexifier le champ éducatif

Parallèlement, le rapport des enfants et des jeunes à la connaissance et à la transmission se renouvelle avec l’intensification médiatique et l’individualisation de l’accès à l’information sur le temps libre. Ces évolutions semblent laisser davantage de place aux groupes de pairs comme lieux d’apprentissage non formels pour les jeunes

Ces évolutions, succinctement décrites, appellent à réfléchir à la manière dont l’enfant ou l’adolescent peut aujourd’hui se construire en tant qu’individu autonome et responsable, citoyen membre d’une société, et non plus seulement citoyen en devenir.

La seconde mutation profonde réside dans le risque croissant de sécession sociale et spatiale encouru par notre société (évitement scolaire, gentrification des centres-villes, installation en milieu périurbain, …) Sans régulation des acteurs, ce sont alors les logiques de l’entre soi qui se développent.

************************************

A la lumière de ces transformations sociétales, il nous semble nécessaire de faire apparaître des enjeux éducatifs forts à prendre en compte aujourd’hui, il nous faut aussi nous interroger sur les conditions à réunir pour « faire société », et plus particulièrement sur les transformations indispensables concernant l’action éducative en direction des enfants et des adolescents.

« Faire société : Education et Démocratie »est le thème retenu pour ces deuxièmes rencontres. Elles nous permettront de débattre notamment autour de trois questions :

 Comment le PEL contribue-t-il au développement de compétences des enfants et des adolescents à l’exercice de la citoyenneté ?  Comment animer la concertation entre les acteurs pour permettre la contribution du plus grand nombre à la construction de réponses à ces enjeux ?  Quelles conditions réunir pour mettre en vie une véritable politique éducative répondant aux enjeux identifiés ?

Ces 2° rencontres seront construites pour qu’à nouveau, elles soient un temps fort d’échanges, de confrontations d’expériences et d’analyses, un moyen pour permettre la mise en réseau et en résonnance des acteurs des Projets Educatifs Locaux.

Les contenus des ateliers et les thèmes des conférences seront présentés sur le site des Francas du Finistère (www.francasbzh.asso.fr) et du Projet Educatif Local de la ville de Brest (www.pel-brest.net) fin mai 2007

Portfolio