Dispositif de réussite éducative de Brest - Précautions et Indicateurs d’orientation (Février 2006)

vendredi 3 février 2006, par Paul Monnoyer

Les précautions à prendre pour le fonctionnement du Dispositif de Réussite Éducative


Les précautions à prendre dans le fonctionnement du Dispositif de Réussite Éducative :

La prise en compte d’une Charte de déontologie. En effet, le partage de l’information ne doit pas être asymétrique entre les institutions d’une part, et d’autre part les informations transmises doivent rester maîtrisées, en rapport avec la déontologie professionnelle. Chaque institution se porte garante de la charte d’une part, et chacun des membres des équipes de réussite éducative s’engage individuellement et formellement à la respecter d’autre part.

La relation que l’on établit avec les parents ne doit pas produire de l’assistanat ou une déresponsabilisation des parents. Il faut prendre en compte la réalité de la relation des parents et des enfants sur laquelle il ne faut pas intervenir négativement. On cherchera au maximum à s’appuyer sur l’état de la relation entre les parents et l’enfant.

La mise en place du travail partenarial doit se faire dans le respect et la reconnaissance des compétences de chacun. La confiance les uns dans les autres doit s’établir entre les partenaires.

Il est nécessaire de veiller à maintenir la réactivité, la créativité, l’action concrète et de veiller à l’adaptation constante du dispositif à l’épreuve des faits. Il faut donc être capable de travailler autrement ou différemment.

Il s’agit de s’assurer de la réelle co-construction du parcours éducatif par les partenaires et la famille pour ne pas permettre une dérive vers une logique de guichet.

L’approche individuelle dans le cadre du dispositif n’implique pas nécessairement la mise en place d’actions individuelles.

************************************************************

Les indicateurs d’orientation vers le Dispositif de Réussite Éducative


Un enfant peut être orienté vers le Dispositif de Réussite Éducative :

Dans les moments de "passage" qu’il convient d’accompagner afin d’éviter les ruptures dans les parcours éducatifs notamment :

- l’entrée à l’école maternelle,

- le "passage" de la maternelle à l’élémentaire, de l’école au collège, du collège au lycée,

- le "passage" entre la famille et l’école

- le "passage" entre l’intérieur de l’établissement scolaire et l’extérieur (rue, quartier)

- le passage entre les structures éducatives et la famille

Lorsqu’ il met en difficulté les adultes (parents, professionnels, bénévoles) dans leur action éducative (intervenants "en butée" vis-à-vis d’un enfant)

Lorsque les intervenants identifient une plus value grâce au dispositif en complément de leur action habituelle. Il s’agit des enfants qui sont déjà pris en charge par telle ou telle institution et pour lesquels le dispositif, sans se substituer au suivi déjà engagé, peut apporter une plus value du point de vue de l’accompagnement de l’enfant et/ou de sa famille.

Lorsqu’ il a des envies et des ambitions, formulées ou non, qui ne sont pas réalisables dans l’immédiat du fait de barrières multiples (financières, psychologiques, culturelles, etc.). Il s’agit de mener un travail plus appuyé pour permettre à ces enfants dont le parcours scolaire ou l’épanouissement personnel semblent fragiles d’envisager l’avenir avec enthousiasme.

Lorsqu’ il est en situation de réussite mais a besoin, à un certain moment, d’un soutien particulier pour maintenir ce parcours (passage au collège, au lycée, autonomie financière, etc.)

Lorsque sa situation nécessite la mise en place d’un parcours de réussite éducative, dans une logique de prévention, pour éviter l’apparition ou l’aggravation de difficultés.

Portfolio